Alimentation et Chronobiologie

Alimentation et Chronobiologie

Il s’agit de manger certains types d’aliments, donc d’utiliser leurs nutriments, au moment où le corps en a le plus besoin, quand il les assimile le mieux. 

Cette manière de manger est basée sur l’horloge biologique du corps, son horloge interne, en fonction des différentes sécrétions hormonales et enzymatiques.

La chronobiologie alimentaire n’est autre que mettre en place ou rétablir une bonne rythmicité des repas.

Les travaux des docteurs Mestre et Rapin montrent à quel point une mauvaise rythmicité alimentaire peut affecter nos modulations métaboliques et entraîner à terme obésité et pathologies associées.

 

Quatre repas sont programmés au cours de la journée. Ils correspondent aux quatre pics quotidiens de cortisol ; le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner, soit :

vers 6-8 h du matin, heure à laquelle le pic de cortisol est le plus important, celui du réveil et du jour. Ce dont l’organisme a besoin, aux premières heures du jour : des lipides et des protéines.

Le déjeuner est le bienvenu entre 12 h et 13 h.

Faites une part belle aux légumes et aux protéines. Et si vous ajoutez des glucides, il devront être à IG bas ou moyen pour éviter le pic d’hypoglycémie, et afin de faciliter la digestion.

 

vers 16 – 17 h, c’est l’heure du goûter !

C’est le moment où vous pouvez mangez un petit plaisir sucré. Privilégiez bien sûr les sources directes comme les fruits. Et préférez du chocolat noir ou des pâtisseries maison plutôt que des produits industriels.

vers 19 – 20 h pour le dîner. Une alimentation légère est conseillée. On évite le mauvais gras qui aura du mal à se digérer et on privilégie des aliments qui vont favoriser un bon sommeil. Légumes et féculents à IG bas ou moyen. Évitez les protéines lourdes et préférez du poisson maigre ou de la viande blanche par exemple.

Mes recommandations :

 

  • Ne sautez aucun repas : votre corps a besoin de régularité. Si jamais vous ne sentez pas l’appétit au moment de manger, vous n’avez qu’à diminuer la quantité de votre repas. Le respect de ce principe vous évitera de fabriquer et stocker des graisses.
  • Lorsque je conseille dans mes programmes de reculer le petit déjeuner du matin, c’est dans un but bien précis : réparer l’intestin en profondeur. Et cela est compris dans un programme personnalisé qui respecte les besoins fondamentaux de l’organisme.
  • Les produits frais et bio sont mieux que tout ! Évitez donc de consommer des plats cuisinés tout prêts, des produits trop raffinés ou encore les produits en conserve.

Ensemble, créons le meilleur.

 

 

L'article vous a plus ? Partagez-le !

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires