Comment savoir si vous avez une candidose ?

Comment savoir si vous avez une candidose ?

La candidose intestinale est une infection causée par la prolifération excessive de Candida. Le Candida albicans est un type de levure normalement présent dans le microbiote intestinal.

La flore intestinale est le garant de notre bonne santé physique et psychique. Elle est constituée de 100 mille milliards de bactéries d’environ 400 espèces différentes, et également de champignons et de virus. L’important est qu’il y ait un équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries, et que les levures ne se développent pas en excès. Car dans ce cas on parle de dysbiose (déséquilibre du micobiote) et cela peut engendrer des troubles diverses et variés.

Qu’est ce que la candidose intestinale ?

La candidose intestinale survient lorsque le candida albicans prolifère de manière excessive dans les intestins. Bien que ce champignon soit généralement inoffensif en petites quantités, sa surcroissance peut entraîner divers problèmes de santé.

Le développement du candida albicans va également entraîner une inflammation et une perméabilité de l’intestin qu’il conviendra de soigner en même temps que la flore. Nous verrons ci-dessous comment le faire de manière naturelle.

Causes de la candidose intestinale

1) L’alimentation : Le Candida se développe grâce à certains aliments comme le sucre en particulier. Tous les glucides sont concernés y compris le fructose des fruits ainsi que les hydrates de carbones des céréales. Les levures et moisissures tels que l’alcool, certains fromages ou le pain à la levure chimique.

2) Les antibiotiques : L’utilisation d’antibiotiques tue les bonnes bactéries de l’intestin, permettant au Candida de se développer.

3) Déséquilibres hormonaux : Les fluctuations hormonales, notamment en raison de contraceptifs hormonaux ou pendant la grossesse, peuvent favoriser la candidose.

4) Système immunitaire affaibli : Le stress, les maladies chroniques et la fatigue sur du long terme sont des facteurs de dépression immunitaire qui peuvent aggraver la candidose.

Symptômes de la candidose intestinale

1) Troubles digestifs : Ballonnements, gaz, diarrhée ou constipation.

2) Envies de sucre : Désir intense de consommer des sucreries et des glucides.

3) Fatigue chronique : Sensation de fatigue persistante et inexplicable.

4) Problèmes de peau : Éruptions cutanées, démangeaisons ou infections fongiques récurrentes.

5) Mycose vaginale, buccale, des ongles ou de la peau. Infections urinaires à répétition.

6) Troubles du sommeil.

7) Migraines, maux de tête, dépression, manque de concentration, brouillard mental.

Diagnostic de la candidose intestinale

Peu de laboratoires en France effectuent les tests sanguins pour détecter les anticorps anti-Candida ou les tests d’urine pour les sous-produits du Candida.

Voici un test très fiable et en plus gratuit !

→ Cracher dans un verre d’eau le matin à jeun. Puis observer s’il y a des grosses bulles et surtout s’il y a des filaments qui descendent vers le fond du verre en moins de 5 minutes.

Traitements naturels de la candidose

Comme énoncé plus haut, une candidose intestinale engendre une inflammation et une porosité intestinale qu’il faudra traiter en profondeur par un accompagnement en Naturopathie afin de réparer la muqueuse intestinale et de rééquilibrer la flore avec une micro-nutrition adaptée pour éradiquer le Candida.

 Cependant voici quelques conseils afin de réduire la prolifération du Candida :

1) Évitez les sucres, les glucides raffinés à IG haut : Préférez les fruits à Ig bas et les manger en dehors des repas, voir même les supprimer en début de cure en cas de forte candidose. Diminuer fortement le gluten qui est pro-inflammatoire et préférez les céréales tels que le sarrasin, le quinoa, le riz, le quinoa, le millet… On évite les produits laitiers de vache surtout qui sont également très pro-inflammatoire et on préférera les fromages de brebis ou de chèvre au lait cru.

2) Évitez au max les aliments riches en levure, ferments et moisissures (pain, pâtisserie, viennoiseries, pizzas…) ainsi que tous les aliments fermentés (kombucha, bière, kimchi, miso, choucroute, alcool, sauce soja…) qui peuvent être normalement bon pour la flore intestinale à petite dose.

3) Utilisez des plantes antifongiques comme l’ail, l’origan, l’huile de coco.

4) Adoptez des pratiques de gestion du stress au quotidien (respiration, méditation, marche pieds nus dans la nature, sophrologie…)

5) Attention aux compléments alimentaires qui contiennent de la levure de bière et aux CarboLevure prescrit par les médecins lors de traitements antibiotiques et antifongiques car ils contiennent la levure S.cerisae qui est la même levure que dans la bière. Préférez d’autres souches de probiotiques.

Pour constituer votre programme d’hygiène de vie personnalisé vous pouvez prendre rdv directement sur mon agenda en ligne.

Ensemble, créons le meilleur.

 

 

 

L'article vous a plus ? Partagez-le !

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires