Chute de cheveux : la comprendre et y remédier grâce à la Naturopathie

Chute de cheveux : la comprendre et y remédier grâce à la Naturopathie

Nous perdons environ 50 à 100 cheveux par jour, ce phénomène est naturel et n’entraîne pas de problème particulier puisque d’autres cheveux poussent et remplacent cette perte quotidienne, on parle alors de cycle de croissance des cheveux.

Cependant, lorsque la perte de cheveux est trop importante et que cette chute est plus rapide que la pousse des cheveux en croissance, on parle alors de calvitie ou d’alopécie.

L’alopécie est une chute de cheveux temporaire qui peut avoir différentes causes dont je vous parle plus en détails dans le paragraphe suivant.

La calvitie est un phénomène de modification hormonale programmé dans les gènes et qui touche généralement les hommes. On parle alors de calvitie androgénique.

Les causes de la chute de cheveux

Comme dit plus haut, la chute de cheveux est un phénomène naturel. Elle peut d’ailleurs s’accentuer légèrement au printemps et en automne. Quand la perte de cheveux est plus rapide que la repousse et qu’elle dure un moment il y a surement d’un dérèglement plus profond.

Comme dit plus haut, la chute de cheveux est un phénomène naturel. Elle peut d’ailleurs s’accentuer légèrement au printemps et en automne. Quand la perte de cheveux est plus rapide que la repousse et qu’elle dure un moment il y a surement d’un dérèglement plus profond.

    1. Une hypo ou hyperthyroïdie : La perte de cheveux est un des symptômes d’un dérèglement de la thyroïde. Il sera nécessaire de vérifier les taux de TSH, T3, T4. Vérifiez également du côté des co-facteurs des hormones thyroïdiennes tels que l’iode, le sélénium, le zinc, le fer, la vitamine A, et la vitamine D. La thyroïde est une glande essentielle au bon fonctionnement de l’organisme et il est important de la soutenir lorsqu’elle subit un dérèglement. Cela peut se faire à l’aide de moyens naturels.
    2. Une carence nutritionnelle : Les carences en nutriments essentiels peuvent entraîner la chute des cheveux. Demander un bilan à votre médecin afin de contrôler les taux de zinc, vit D, vitamines du groupe B, vit A, fer. Il est important également d’avoir un apport de protéines et d’acides gars essentiels suffisant et surtout de qualité. N’oubliez pas que la qualité de la muqueuse intestinale joue un rôle crucial dans bonne absorption de ces nutriments.
    3. Un dérèglement hormonal :  Un excès de DHT (androgènes) peut provoquer une chute de cheveux plus ou moins importante. Cet excès peut se produire en cas de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) ou autour de la ménopause.
      Le post-partum peut également entraîner une perte de cheveux. Ainsi que l’arrêt de la pilule. Une perte importante de chevaux peut également venir d’une carence en œstrogènes (aménorrhée, cycle long, règles très peu abondantes …). La résistance à l’insuline peut aussi être une cause de chute trop importante de cheveux. Une altération du métabolisme du glucose diminue les nutriments vitaux apportés aux cheveux.  Quelque soit le dérèglement hormonal que vous subissez il peut être accompagné par un suivi en Naturopathie afin de rééquilibre votre système endocrinien.
    4. Le stress chronique : Le stress chronique engendre une libération de cortisol dans le sang qui peut perturber le cycle du cheveu et le faire tomber plus rapidement. Le stress est capable de mettre un certain nombre de follicules pileux dans une phase de repos, ce qui interrompt la croissance des cheveux. Plusieurs mois plus tard, les cheveux reliés aux follicules affectés se mettent à tomber subitement et en plus grande quantité que la normale. Le stress agit également sur les les glandes surrénales qui vont augmenter la production des androgènes et, de ce fait, perturber le fonctionnement du follicule. Il est aussi responsable de certaines carences : surconsommation des minéraux, oligoéléments, vitamines et antioxydants. Une vie sans stress cela n’existe pas. Cependant, en Naturopathie nous avons des outils précieux afin d’apaiser le système nerveux et de soulager l’organisme afin de retrouver de l’énergie.
    5. Un encrassement des liquides : Nous sommes fait de plus de 70% de liquides (sang, lymphe, liquide interstitiel) et c’est eux qui nourrissent nos cellules. Une surcharge métabolique des ces liquides va donc empêcher une bonne circulation et une bonne assimilation de ces derniers. Afin de se débarrasser des toxines en excès et de se détoxifier, il y a certains principes à appliquer au quotidien.
    6. Traitement médicamenteux :  Certains traitements médicamenteux peuvent avoir des effets secondaires tels que la perte de cheveux. Les immunosupresseurs, les hypertenseurs, les béta-bloquants, les anticoagulants, certains traitement hormonaux,  les anti-inflammatoires non stéroïdiens  les antidépresseurs, régulateurs d’humeur. – antiépileptiques, les antibiotiques et anti-fongiques sur une longue durée… La liste est longue et tout traitement doit faore l’objet d’un suivi consciencieux et la prévention ainsi que le soutien de l’organisme avec des moyens naturels sont précieux pour éviter ou pallier à ces inconvénients. 

Des solutions pour éviter la chute de cheveux

  1. Une alimentation anti- inflammatoire pour prendre soin de vos intestins car comme cité plus haut c’est eux qui sont responsables de la bonne assimilation des vitamines et minéraux nécessaire pour votre corps.  
  2. Un apport suffisant en protéine car elles contiennent deux acides aminés soufrés, méthionine et cystéine, qui constituent la matière même de la kératine. La kératine joue un rôle clé dans la beauté du cheveu. Acide aminé essentiel, la méthionine ne peut être synthétisée par l’organisme et doit être impérativement fournie par la nourriture.
    Il est essentiel d’apporter assez de protéines à votre corps. Les recommandations minimum sont de 0,8 grammes par kilo de poids. Multiplier votre poids par 0,8 pour obtenir la quantité de protéines à apporter. On parle même davantage de 1,2 gr de protéines par kilo de poids.
  3. S’hydrater suffisamment et de la bonne manière comme expliquer ici.  Evitez tout ce qui déshydrate tel que le café, le thé noir, l’alcool et le sucre.
  4. Faire des bains d’huile et masser le cuir chevelu. Le massage augmente également la circulation et réduit le stress. 
    Masser le cuir chevelu avec des huiles essentielles de romarin, de géranium, de cajeput, de cèdre de l’atlas qui favorisent une bonne circulation et la repousse des cheveux. 
    Ajouter 3 à 4 gouttes de votre huile essentielle dans 1 cuillère à soupe d’huile d’argan, de coco, d’amla, de jojoba ou de pépins de raisin.

Comme toujours, il sera nécessaire de d’abord traiter la cause de la cause car vous aurez beau prendre les meilleurs compléments du monde cela ne fonctionnera qu’un temps s’il y a un déséquilibre ou trouble plus profond.

 

Ensemble, créons le meilleur 

L'article vous a plus ? Partagez-le !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires