Dysbiose intestinale et Naturopathie

Dysbiose intestinale et Naturopathie

La dysbiose intestinale c’est tout simplement le déséquilibre de la flore intestinale, ou microbiote.

Cela donne un excès de flore pathogène et perturbe la fonction intestinale (en créant de la porosité) et donc également la fonction neurologique.

L’intestin et le cerveau communique de manière constante, dynamique et bidirectionnelle par un système de signalisation sophistiqué.

Les causes 

  • Alimentation pro-inflammatoire
  • Excès de médicaments
  • Fermentation / Putréfaction
  • Stress prolongé

Les conséquences

  • Manque de sérotonine
  • Baisse du système immunitaire
  • Dérèglement du système endocrinien
  • Déséquilibre du système nerveux

Le lien cerveau – intestin 

Pour comprendre ce lien entre l’intestin et le cerveau il suffit de revenir à l’embryologie car les cellules nerveuses de l’intestin proviennent du même feuillet embryonnaire que celles du cerveau.

Nous sommes dotés de deux cerveaux qui communiquent constamment par le biais du nerf vague.

Cette communication bidirectionnelle signifie que l’intestin envoie des signaux au cerveau et en reçoit de celui-ci.

La grande majorité (environ 80% !!!) des signaux se déplacent vers le haut, ce qui permet au cerveau d’être constamment informé de l’activité de l’intestin.

Les données scientifiques de ces dernières années (sur des souris et des humains) montrent que le microbiote intestinal affecte certains aspects de la fonction cérébrale et du comportement, y compris le comportement émotionnel. Les études menées chez l’humain ont rapporté que les patients souffrant de dépression ou d’anxiété ont un microbiote intestinal perturbé.

Chez la souris les chercheurs ont transplanté le microbiote intestinal de souris avec un stress chronique modéré a des souris receveuses saines. Chez les receveuses, ils ont observé un comportement semblable à une dépression : une réduction de la neurogenèse dans l’hippocampe et des taux de sérotonine.

Bien que les mécanismes impliqués dans la communication entre le microbiote intestinal et le cerveau ne soient pas encore totalement compris, plusieurs pistes ont été identifiées : le nerf vague, le système immunitaire le système endocrinien et les métabolites produits par les bactéries.

Les solutions pour retrouver un équilibre

  1. Diminuer les produits pro inflammatoire (Gluten et produits laitiers)
  2. Respecter la chronobiologie des organes
  3. Pas de fruits ni de produits sucrés en fin de repas
  4. Eviter les aliments supers acides tels que les boissons gazeuses, l’alcool et les produits laitiers
  5. Pratiquer une activité physique régulière
  6.  Micro nutrition pour réparer la muqueuse intestinale


L'article vous a plus ? Partagez-le !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires