La vitamine D : recommandations de votre naturopathe

La vitamine D : recommandations de votre naturopathe

Pourquoi et comment faut-il se supplémenter en Vit D ?

Pour fabriquer de la vitamine D, notre corps a besoin de soleil. Elle est synthétisée à partir du cholestérol au niveau de notre peau.

La seconde source de Vit D est la consommation de poissons gras. L’huile de leur foie, notamment, dont la célèbre huile de foie de morue. Ainsi que les coquillages. Mais il nous faudrait en consommer en grande quantité pour que l’apport soit suffisant.

On découvre aujourd’hui que la carence en vitamine D peut être la source de nombreuses pathologies invalidantes. Le rôle de la vitamine D est négligée par les autorités qui ont minoré de manière incompréhensible les recommandations concernant les apports journaliers recommandés.

Dans un pays comme la France, les rayons du soleil de novembre à mars ne sont pas assez forts pour une synthèse efficace de vitamine D. Même pour les plus chanceux qui habitent une région ensoleillée, en hiver les rayons solaires sont trop inclinés sur l’horizon pour permettre la transformation efficace du précurseur en vitamine D.

La vitamine D est le nutriment dont on manque certainement le plus, mais aussi celui qui est incontestablement le plus étudié ! Depuis 20 ans, le nombre de publications scientifiques relatives à la vitamine D n’a cessé d’augmenter. En 2010, 40 scientifiques français et étrangers lançaient un appel afin de sensibiliser les médecins sur l’importance de la vitamine D dans la prévention de l’ostéoporose, des maladies cardio-vasculaires et du cancer. 

Les nombreuses propriétés de la vitamine D :

Assure une fonction primordiale dans le processus de minéralisation osseuse.

Stimule l’immunité.

Améliore les capacités musculaires des personnes âgées.

Diminue les risques de survenue de nombreux cancers, notamment du cancer du sein ou du cancer colorectal.

Réduit les risques de démence.

Contribue à la prévention du diabète de type 1 (diabète juvénile) et de la sclérose en plaques.

Protège contre l’athérome et les affections cardio-vasculaires.

Améliore la sévérité d’un asthme.

Joue un rôle préventif important en cas d’antécédents familiaux de maladie de Crohn.

Peut freiner la progression de la tuberculose.

Optimise les traitements classiques de certaines maladies comme l’hépatite C et l’ostéoporose.

Favorise la rémission d’un psoriasis.

Vitamine naturelle ou synthétique, végétale ou animale ? D2, D3 ? Petites explications rapides pour choisir en toute connaissance.

Les compléments alimentaires sont une bonne alternative en cas de carence car ils apportent une source directement assimilable par l’organisme. Ils sont disponibles sous forme liquide (forme la plus assimilable), en capsules ou en gélules (pour les plus sensibles de l’estomac).

Les vitamines D synthétiques prescrites présentent parfois du risque de surdosage. Une trop grande quantité d’hormones ingérées sature l’organisme, bloquant ainsi la synthèse naturelle par la peau de vitamine.

Privilégiez donc la vitamine D naturelle. Elle existe sous 2 formes : la vitamine D3 (cholécalciférol) chez l’homme et la vitamine D2 (ergocalciférol) dans le règne végétal.

La vitamine D2 est biochimiquement très proche de la vitamine D3 mais n’est présente dans les végétaux (champignons, levures). Des chercheurs norvégiens se sont aperçus que l’absorption de vitamine D2 faisait chuter le taux de vitamine D3 dans le sang. Tout le contraire de l’effet recherché.

C’est pourquoi vous la trouverez rarement disponible sur le marché des compléments alimentaires.

La vitamine D3 est la forme la plus utilisée dans les compléments alimentaires, sa provenance peut être multiple :

L’huile de foie de poisson (morue ou flétan).

Les végétaux comme le lichen, idéale pour les végétariens ou végétaliens 🙂.

Le Lichen est le seul végétal à produire de la vitamine D3. La raison est simple, c’est une plante hybride qui provient de l’association d’un champignon et d’une algue.

La lanoline (graisse ou cire de laine de mouton), une molécule similaire à la vitamine de notre organisme.

Les vitamines D issues de la lanoline ou le lichen seront souvent associés à de l’huile de colza ou de noix de coco afin de faciliter son absorption. La lanoline étant la forme la plus proche de celle de l’organisme, celle-ci sera plus digeste et conseillée aux intestins fragiles, aux personnes âgées ou aux enfants.

On recommande de conserver cette vitamine à l’abri de la lumière et de la chaleur ainsi que de la consommer au cours des repas pour une efficacité optimale.

Pour la dose journalière à prendre, ne faites pas attention aux recommandations qui sont dues aux préventions que doivent prendre les laboratoires. En Naturopathie, nous conseillons de prendre 2000 UI par jour pour un adulte, 800 UI pour un enfant de moins de 12 ans. Et si vous souhaitez vous la faire prescrire par votre médecin, il vous prescrira une dose importante à prendre en une fois  qui est censé durer tout l’hiver. Mais comme vous avez du lire plus haut, cette dose trop élevée ne pourra pas être assimilée correctement par l’organisme.

Voici le complément que j’ai choisi et qui va me durer tout l’hiver : https://www.dplantes.com/vitamine/les-complements/vitamine-d3-vegetale-1000-ui.html

Autres recommandations :

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, plus la peau est pigmentée plus le risque d’être carencé est accru. En effet, les pigments de l’épiderme filtrent plus les rayons UV, laissent moins passer les rayons UV ce qui diminue ensuite la vitesse de synthèse de la vitamine.

La production de Vit D étant principalement liée à l’exposition au soleil, le meilleur moment pour se supplémenter est de novembre à avril. Il est également conseillé de se supplémenter en vitamine D durant les périodes de croissance et chez les personnes âgées.

D’après les dernières statistiques, 80% des Français seraient en déficit de vitamine D donc il est essentiel aujourd’hui de se complémenter.

Mais tout cela ne remplace pas la vitamine D fabriquée par la peau sous l’effet du soleil. En période estivale, ne boudons pas ce plaisir et exposons-nous au soleil quand il ne tape pas trop fort. C’est une question de santé publique quand on sait toutes les maladies que la vitamine D permet d’éviter.

 

Ensemble, créons le meilleur

L'article vous a plus ? Partagez-le !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires